Addiction aux jeux / définitions

Le domaine des addictions est un champ très vaste qui peut être scindé en 2 catégories :

  • Les addictions à un produit (tabac, alcool, drogues illicites)
  • Les addictions comportementales (jeux, troubles des conduites alimentaires, achats compulsifs, sport…)

L’addiction aux jeux est donc une addiction comportementale dont la définition la plus commune est celle proposée par le psychiatre Aviel Goodman : « l’addiction comportementale est un processus par lequel un comportement, qui peut fonctionner à la foi pour produire du plaisir et pour soulager un malaise intérieur, est utilisé sous un mode caractérisé par l’échec répété dans le contrôle de ce comportement et la persistance de ce comportement en dépit des conséquences négatives significatives ».

c

´  La place du jeu dans notre vie

Le jeu est un plaisir, un moment de convivialité avec des amis, un challenge où on laisse le sort décider si les 2 euros que l’on a misés vont nous rapporter gros.

Le jeu est essentiel dans la vie car il procure du plaisir et remplit une fonction individuelle et sociale.

  • Sur le plan individuel, le jeu est présent durant toute notre vie, dès notre plus tendre enfance et jusqu’à notre fin de vie si notre conscience le permet. Il répond à un besoin profond, qui procure du plaisir, stimule l’intelligence et facilite les relations sociales.
  • Sur le plan social, le jeu est universel. On le retrouve dans toutes les époques et dans toutes les cultures car ce besoin a une utilité sociale.

Pour la grande majorité des individus, le jeu est pratiqué de manière récréative, seule pour une minorité, cette activité va devenir « problématique » ou « excessive ».

a

´  Les catégories de jeux

  • L’Agon (terme grec qui signifie « lutte et compétition ») : il regroupe tous les jeux de compétition (ex : le sport).
  • La Mimicry (terme anglais qui signifie « mimétisme ») : il concerne les jeux où il faut incarner un personnage et se conduire en conséquence (ex : jeux de rôles).
  • L’Ilinx (terme grec qui signifie « tourbillon d’eau ») : il sert à désigner les jeux où le but principal est la recherche de sensations intenses. (Ex : saut à l’élastique).
  • L’Aléa (vient du latin et signifie « jeux de dés ») : il regroupe tous les jeux où une partie du jeu est soumise au principe du hasard. (Ex : loterie).

Bien souvent les jeux sont un mélange de ces 4 principales attitudes

a

´  Lorsque le jeu devient problématique

En fonction du type d’usage qui est fait, le jeu peut devenir problématique :

  • Usage occasionnel : le joueur joue de manière irrégulière, il peut arrêter facilement → Comportement normal
  • Usage régulier : la fréquence est plus importante, les parties sont plus longues, il y a contrôle de l’activité, pas de dysfonctionnement psychosocial → Comportement normal mais place plus importante du jeu dans la vie
  • Usage abusif : surconsommation avec conséquences négatives (psychologiques, sociales et physiques) → Comportement problématique
  • Dépendance : incapacité à contrôler le jeu (asservissement, intolérance à la frustration, isolement social, surendettement, syndrome de manque…) → Comportement problématique qui nécessite des soins et un accompagnement adaptés

Pour vous aider à savoir si vos pratiques de jeu sont problématiques, faites les tests en ligne. Ceux-ci n’ont qu’un caractère indicatif. S’ils révèlent une problématique de jeu, ils doivent être complétés par une évaluation psycho-sociale. N’hésitez-pas à contacter le CERJeP qui fera cette évaluation et vous proposera un accompagnement personnalisé vers le soin.

 

 

Les jeux de hasard et d’argent qui regroupent :

  • les jeux de grattage
  • les casinos
  • les paris sportifs
  • le PMU

 

Les jeux vidéo ont connu, ces dernières années, un développement considérable. Leur pratique peut comporter des risques liés en particulier à un usage excessif des jeux en ligne comme les MMORPG* qui peut mener à une addiction aux jeux vidéo. 

a

 

 

Liste des tests
at adipiscing tristique sed dictum consectetur