Ressources documentaires

Jeu, dette et répétition. Les rapports de la cure psychanalytique avec le jeu

BUCHER Christian, CHASSAING Jean-Louis, MELMAN Charles
Editions de l’association Lacanienne Internationale
2005

L’approche thérapeutique de la famille (5ème édition)

SALEM Gérard
Masson
2005

Plus de cinquante ans après sa naissance, la thérapie de famille a réussi à s'imposer dans le traitement des troubles psychopathologiques, aussi bien sur le plan théorique que sur le plan clinique. Les patients ont des symptômes, ils ont aussi des familles. C'est une approche synthétique et unifiée de la thérapie de la famille, utilisable en clinique quotidienne, qui est présentée ici. Le modèle envisagé analyse la famille en tant qu'entité systémique avec son organisation et ses dysfonctionnements.

Il ouvre la voie à de nombreuses applications concrètes en pratique ambulatoire ou hospitalière, hors de tout esprit d’endoctrinement. Cette cinquième édition est largement augmentée : elle comprend des ajouts sur l’attachement, les secrets familiaux, le deuil, les situations transculturelles, la thérapie de couple et la théorie multifamiliale. L’ensemble des chapitres est revu, la bibliographie enrichie et un index des noms propres est ajouté.

Le jeu pathologique : comprendre, prévenir, traiter

GRALL-BRONNEC Marie
Elsevier – Masson
2005

Depuis l’automne 2011, on sait précisément quelle est la prévalence globale des troubles liées à la pratique des jeux de hasard et d’argent en France (1,3%). Il aura fallu attendre 2010 pour que soit enfin menée la première enquête épidémiologique sur le sujet, précédant de peu la promulgation de la loi autorisant l’ouverture à la concurrence et à la régulation du marché des jeux de hasard et d’argent en ligne. Le projet de reconduire à moyen terme cette enquête permettra de mesurer l’impact de cette nouvelle offre de jeu, voulue par le Politique.

Il est en effet établi qu’Internet est un facteur de risque majeur d’une dérive addictive de la pratique des jeux de hasard et d’argent. L’évaluation globale de l’ensemble des facteurs de risque et de vulnérabilité intervenant dans la genèse et la poursuite de la conduite addictive est essentielle pour le clinicien prenant en charge des joueurs pathologiques.

Si certains sont décrits de longue date, telles que les distorsions cognitives spécifiques du jeu, d’autres sont de découverte plus récente, comme la vulnérabilité génétique, l’implication du circuit mésocorticolimbique ou encore les corrélats neuro-cognitifs de l’impulsivité, faisant de l’évaluation un processus en constante évolution, au gré des connaissances scientifiques ou des changements sociétaux.

Cet ouvrage, rédigé entre autres par les membres du Réseau national pour la prévention et le soin du jeu pathologique (RNPSJP), s’adresse aux cliniciens prenant en charge des joueurs pathologiques, afin de faciliter l’évaluation de la situation dans sa globalité, et ainsi de définir les meilleures orientations thérapeutiques.

Protocoles de traitements des personnalités pathologiques

DEBRAY Quentin, KINDYNIS Sophie, LECLERE Maryvonne, SEIGNEURIE Anne-Sophie
Masson
2005

Si l'on considère que la personnalité résulte de l'ensemble des constructions mentales personnelles que nous élaborons tout au long de notre vie pour interpréter le monde, les personnalités pathologiques témoigneraient de l'inadaptation de ces représentations, de leur absence ou de leur rigidité. L'approche cognitive de la personnalité renouvelle la psychologie pathologique et replace dans l'évolution du sujet des troubles trop longtemps considérés comme définitifs ou invariants. Cette conception permet de comprendre l'organisation des personnalités pathologiques et d'élaborer une thérapeutique rationnelle.

Cet ouvrage, complémentaire du livre de Q. Debray et D. Nollet : Les personnalités pathologiques. Approche cognitive et thérapeutique, reprend la structure des treize types de personnalité. Chaque chapitre est axé sur un trouble de la personnalité et adopte systématiquement un plan identique, lui conférant un caractère pédagogique. L’abord est cognitivocomportementaliste, les protocoles reprennent le travail entre le praticien et son patient sur les situations, les croyances, les émotions, les comportements et les schémas cognitifs sous-jacents. Un grand nombre de tableaux et des cas cliniques détaillés enrichissent le livre, et deux chapitres d’introduction explicatifs présentent la démarche générale des auteurs. Cet ouvrage s’adresse aux psychiatres, aux psychologues cliniciens et psychothérapeutes, ainsi qu’à tous les étudiants de ces domaines. Quentin Debray est professeur de psychiatrie, chef du service de psychiatrie universitaire à l’hôpital Corentin-Celton à Issy-Les-Moulineaux.

Thérapies brèves, principes et outils pratiques (3ème édition)

DOUTRELUGNE Yves, COTTENCIN Olivier, BETBEZE Julien
Elsevier – Masson
2005

Inclus dans cette nouvelle édition:

-Un modèle de thérapie stratégique

-La thérapie narrative

-Deux entretiens détaillés et analysés

L’intérêt pour les thérapies à court terme montre qu’il existe des méthodes alternatives aux soins psychologiques traditionnels permettant d’amener les patients vers une résolution rapide et durable de leurs problèmes.

L’originalité de cet ouvrage est de présenter un grand nombre de cas cliniques, d’exemples de déroulement de séances, de dialogues patient-thérapeute, de conduites à tenir dans des situations professionnelles concrètes et variées.

Le ton délibérément simple, direct et positif des auteurs est le reflet de leur expérience importante en pratique clinique.

Cinq parties sont proposées:

-l’historique et les concepts clés,

-le modèle de thérapie stratégique,

-les grands principes fondateurs des thérapies brèves,

-Une trentaine d’outils pratiques (illustrés par de nombreuses vignettes cliniques au sein de champs d’applications diversifiés)

-La thérapie orientée vers les solutions, qui met l’accent sur une vision positive et libre du patient,

-La thérapie narrative, récemment apparue en France

Les auteurs présentent également deux entretiens thérapeute-patient illustrant la méthode de l’intervention paradoxale progressive.

Cet ouvrage s’adresse aux psychiatres, pstchologues et psychothérapeutes.Les équipes soignantes, les travailleurs sociaux et les coachs liront également ces pages avec plaisir et intérêt.

L’alliance thérapeutique (livre + DVD)

CUNGI Charly
Retz
2006

Le premier manuel d'autoformation interactif avec un DVD qui permet de visionner des mises en situation et de les décrypter tout en se projetant dans l'action.

 Toute psychothérapie nécessite une « alliance » entre le ou les patient(s) et le thérapeute. Sans cette alliance, le travail thérapeutique ne peut s'installer. Pour les TCC, elle se traduit par un rapport collaboratif que le thérapeute doit savoir installer, développer et maintenir. Dans le cadre de cette relation, le patient et le thérapeute travaillent ensemble pour résoudre les problèmes posés. Des techniques spécifiques pour établir cette alliance thérapeutique sont toujours utiles et parfois indispensables. Ne pas les connaître peut ralentir le processus, diminuer l'efficacité, voire interrompre la thérapie.

Ce livre est conçu comme un manuel pratique d’autoformation. Les méthodes et les théories y sont présentées de manière opératoire, les exemples cliniques y sont nombreux et des exercices permettent d’expérimenter les techniques tout en visant leur appropriation.

 Après les définitions indispensables, une première partie met en évidence la nécessité pour le thérapeute de bien comprendre comment lui-même « fonctionne », comment ce fonctionnement influence la thérapie, et comment il peut agir en conséquence.

 Une deuxième partie présente les techniques d’entretien dans les différents contextes d’intervention : consultations individuelles, consultations de couple, familiales, avec un autre professionnel, animation de groupes.

 Une troisième partie montre comment se servir de la théorie des stades de James Prochaska et Carlo Di Clemente afin de maintenir l’alliance thérapeutique. Enfin, la dernière partie traite de l’évaluation brève du thérapeute par lui-même. En annexes, le lecteur trouvera des échelles d’évaluation permettant de mesurer la mise en place du rapport collaboratif.

 Le plus : un DVD pédagogique interactif avec des cas concrets filmés et des mises en scènes pour s’entraîner.

 

Les écrans, ça rend accro…

STORA Michaël
Hachette
2007

Dans une société où les images deviennent des repères culturels, les écrans sont susceptibles de révéler les fantasmes. Télévision, jeux vidéo, blogs, chats… Le psychologue et psychanalyste Michael Stora, ex-cinéaste devenu un grand spécialiste des images, nous livre sa vision, plutôt positive, de la montée en puissance des médias électroniques. Interactivité, narration sensorielle, toute-puissance narcissique… Et si le virtuel et ses images, bien dosés, étaient plus porteurs d’opportunités que de dangers ?

Traité d’addictologie

REYNAUD Michel
Flammarion
2008

L'addictologie, dont l'objet est l'étude des aspects théoriques cliniques et thérapeutiques des pathologies addictives, est une discipline neuve qui cherche encore son identité.

 L'addiction, comme l'on sait, est une conduite humaine complexe, dont les approches sont au carrefour de nombreuses disciplines, sciences humaines, biologie, clinique médicale et psychiatrique notamment. Il est d'usage, pour définir l'addiction, de se référer aux travaux d'un psychiatre nord-américain, Aviel Goodman, qui en décrit deux aspects essentiels : l'appétence spécifique pour une substance psychoactive ou un comportement à visée psychostimulante et hédonique, avec « perte du contrôle » de la capacité d'une modulation en fonction des circonstances, de la culture, des habitudes du milieu ; la poursuite de ce comportement malgré ses conséquences délétères sur la santé physique, psychique ou sur l'adaptation sociale.

La rédaction d’un Traité d’addictologie est un projet ambitieux mais aujourd’hui nécessaire. Le développement des conduites addictives constitue, en effet, un grave problème de santé publique, dans nos sociétés marquées par l’effacement des idéaux et des valeurs partagées, la diversité culturelle, l’individualisme, la généralisation du recours à ces médiateurs du plaisir et de la relation aux autres que sont l’alcool, les drogues, mais aussi le jeu d’argent, la nourriture ou la sexualité. Le nombre des questions à traiter, la multiplicité des données, la diversité des approches et des dispositifs de soins justifient pleinement l’ampleur du traité.

Quelle est la validité, quel est l’intérêt de la notion d’addiction, et quelles en sont aussi les limites ? Cette problématique générale est l’objet d’une partie essentielle de ce traité. Le terme d’addiction, chacun le sait, est ancien, vieux terme juridique français signifiant la « contrainte par corps ». Son retour en force, depuis les années 1980, s’est fait sous l’impulsion de la psychiatrie anglo-saxonne jusqu’à ce qu’il s’impose en France, délimitant une discipline, l’addictologie, progressivement dégagée des champs épistémologiques de la psychopathologie, de la médecine, de la neurobiologie et des sciences humaines comme l’anthropologie et la sociologie.

Dès 1978, Griffith Edwards, à la tête d’un groupe d’experts de l’OMS, distinguait, à propos des consommations pathologiques d’alcool, les incapacités liées à cette consommation du syndrome de dépendance dont il proposait une clinique psychologique et comportementale affinée. Cette distinction allait faire école : les classifications de portée internationale, et notamment le DSM-III en 1980, décriront, à partir des travaux d’Edwards, un syndrome de dépendance, dont les critères cliniques seront communs à l’ensemble des dépendances aux substances psychoactives. Il n’en fallait pas plus pour que l’idée d’une unicité des addictions soit lancée.

Jeux vidéo et ados: ne pas diaboliser pour mieux accompagner

PHAN Olivier, BASTARD Nathalie
Editions Pascal
2009

Les auteurs, spécialistes en addictologie auprès des adolescents, rappellent la place des parents et leur rôle essentiel, la nécessité des règles et des limites. Ils informent sur la façon d'identifier une addiction aux jeux vidéo et sur l'importance de la communication au sein de la famille. En annexe, des adresses utiles.

L’enfant au risque du virtuel

TISSERON Serge, MISSONNIER Sylvain, STORA Michaël
Dunod
2009

Internet, blogs, chats, messagerie instantanée, jeux vidéo, réseaux... Le développement des nouvelles technologies a bouleversé nos habitudes sociales. En même temps, les écrans sont devenus capables de nous inviter à un dialogue avec eux. Ils ne proposent plus seulement de regarder des images, mais nous font renouer avec les échanges interactifs précoces qui associent un bébé et un adulte dans des gestes, des mimiques et des vocalises partagés.

Ces usages s’accompagnent de formes inédites de socialisation, mais aussi de désocialisation. Quel est leur rôle dans la construction de la personnalité et ses dysfonctionnements ? En quoi accompagnent-ils les repères de l’identité ou y font-ils obstacle ? Qu’est-ce qui pousse certains enfants à s’y précipiter ? Quelles attentes y satisfont-ils et quels risques encourent-ils ?

Une nouvelle culture se cherche. Elle s’accompagne certes de nouvelles pathologies, mais n’exclut pas un usage autothérapeutique de ses possibilités.

Ce livre, clair et érudit à la fois, est un jalon important sur la voie de la compréhension de nos relations aux machines. Il intéressera donc non seulement les cliniciens, mais aussi les pédagogues et les parents.

L’éveil des sens. Vivre l’instant grâce à la pleine conscience

KABAT-ZINN Jon
Pocket – Livre de poche
2009

Le jeu à son ère numérique. Comprendre et analyser les jeux vidéo

GENVO Sébastien
L’Harmattan
2009

Au sein des médias numériques qui investissent notre quotidien, le jeu vidéo est devenu un acteur incontournable. Il change nos relations aux technologies, modifie les modes de fonctionnement de l'industrie du divertissement, pose avec force la question du rôle culturel du jeu dans nos sociétés contemporaines et ouvre de nouveaux horizons à l'expression artistique. Afin de comprendre le phénomène, il faut donc aujourd'hui disposer d'une vision d'ensemble du sujet et de méthodes d'analyse susceptibles d'accompagner chercheurs, utilisateurs, critiques et concepteurs dans l'exploration du domaine sous ses multiples dimensions.

Cet ouvrage entend répondre à cette nécessité. Pour ce faire, il place au centre des interrogations ce qui fait l’essence du domaine : sa vocation ludique. Pourquoi ces jeux suscitent-ils Ci une adhésion si importante à travers l’ensemble des pays industrialisés ? Quelles sont les stratégies employées par les entreprises pour toucher leurs publics ? De quelles façons les jeux vidéo véhiculent-ils des émotions et des visions du monde particulières ? Quels rôles faut-il conférer à l’utilisateur dans l’appropriation ludique du domaine ? À travers une réflexion inédite et stimulante, émaillée systématiquement d’exemples concrets,  » Le jeu à son ère numérique  » pose les jalons nécessaires à l’émergence d’un nouveau champ d’étude, situé au croisement de la technologie, de l’économie et de la culture.

id at accumsan quis id Phasellus risus Donec